This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

This Is A Custom Widget

This Sliding Bar can be switched on or off in theme options, and can take any widget you throw at it or even fill it with your custom HTML Code. Its perfect for grabbing the attention of your viewers. Choose between 1, 2, 3 or 4 columns, set the background color, widget divider color, activate transparency, a top border or fully disable it on desktop and mobile.

5 choses importantes a faire quand on est débutant kitesurf

Home/debutant/5 choses importantes a faire quand on est débutant kitesurf

5 choses importantes a faire quand on est débutant kitesurf

Salut les kitoo ! aujourd’hui, nous allons analyser les 5 erreurs à ne pas faire quand on est débutant en kitesurf.

L’important est d’apprendre de ses erreurs pour ne pas les reproduire.
Il y a 5 ans, j’ai eu un débutant en cours qui  a multiplié toutes les erreurs possible et inimaginables. Il s’est emmêlé avec des pratiquants. il a sauté dans ses lignes, l’aile s’est libérée toute seule,… tous les incidents de vol qu’on peut imaginer ont été pour lui, à tel point que je lui ai dis : « soit,  tu es un vrai chat noir, et dans ce cas la arrête tout,  ca va devenir trop dangereux pour toi, soit,  maintenant que tu as vu toutes les incidents de vols, tu vas pouvoir naviguer en toute sécurité, car dorénavant, tu sauras quoi faire, a chaque situation ». hé bien, en 5 ans, et c’est devenu un vrai modèle de sûreté.

On a tous fait des boulettes, mais dans cet article nous allons tenter d’éviter les basiques du débutant, comme vous le savez tout erreur avouée a moins de 25 nds de vent, est à moitié pardonné comme le dit mon curé, mais au delà, on engage notre santé. Vous allez rappeler haut et fort que la principale erreur est de pratiquer le kite à plus de 30 nds. Mais il apparait que dans certaines zones, les conditions à plus de 30 nds sont les 90 % des conditions météo.  Et que les gens s’adaptent toujours à leur environnement.

1 /  SE LAISSER DECOLLER PAR SA GD MERE.  Quand on est débutant (ou expert), la plus grosse erreur est de se laisser décoller par une personne qui ne connaît rien au skytesurf. On sait que 85 % des accidents se produisent au décollage, il est donc impératif que l’assistant qui va vous  aider a décoller ait plus de 6 mois de pratique, surtout quand les conditions météo sont fortes. Car Cet assistant, tiendra votre vie du bout du boudin. Détendre les lignes, et mettre l’aile en bord de fenêtre, n’est pas chose facile quand on n’y comprend rien. Un assistant expert,  va se placer ou il faut pour que le décollage soit facile. Il pourra aussi apercevoir un problème dans le bridage, ou trouver tout élément bizarre. Si vous trouvez au fin de fond de Bornéo, et qu’il n’y a que vous et Josiane, alors prenez toutes les précautions. Donnez lui l’aile par le boudin, mettez la en bord de fenêtre, bien en C, sur le côté, pour diminuer au maximum les gestes de Josiane et son temps de manipulation de l’aile.

VECU (2008) : 30 nds de vent, le père expert demande a son fils de 14 ans, de décoller son aile de 6m, le fils en prenant le boudin, perd l’équilibre, lâche l’aile en pleine fenêtre, en s’emmêlant dans un arrière : vol de 3 m de haut ; atterrissage crêpe, 2 cotes cassées a 2 m des barrières en bois( il s’en sort bien)

2/ LE KITE C’EST TIRER. Le kite c’est beau, le kite c’est génial, le kite c’est hype, mais le kite c’est lacher et larguer. CA doit être inscrit dans votre ADN
Au décollage, on démarre, on n’est jamais chaud, surtout mentalement. Les choix que l’on va devoir prendre, les situations auxquelles on va être confronté : on n’y ait jamais préparé, sauf si vous en faites l’Adn de votre pratique. Certaines décisions dépendent des centièmes de secondes que vous aurez à activez ou non votre sécu.
Au décollage, trimer votre aile, et la main sur le largueur doivent devenir votre bible. En kite, il s’agit toujours d’anticiper, avoir un temps d’avance sur les situations. Après 17 ans de pratique, il n’y a plus un moment ou  je me dis, que je sauverais mon matos à la place de ma vie. Des fois, je navigue off-shore,  dans 40 – 45 nds, et avant d’aller à l’eau, j’ai déjà fais le choix, de me libérer de mon matériel, au risque de le perdre, en cas de quelconque problème. Dans ces conditions la, il n y a pas d’espace pour l’a peu près.

3/ NE PAS VOIR LES SIGNES et SE SURESTIMER. Robert arrive sur un nouveau spot, et Robert prend son anémomètre, pendant 1 minute il l’appareil lui indique un bon 15 nds avec des rafales à 18 nds. il se dit : hey ! et bien c’est parti, et qui va s’envoyer en l’air avec sa 12 m, hé bien c’est Roro, car les conditions ont l’air bien sympa aujourd’hui.

Sauf que Robert n’a pas bien analysé la situation, il n’a pas remarqué que la plupart naviguaient en 7 m, car on était dans la molle de vent, et que 10 minutes avant, la sable volait sur la plage,  car il y avait plus de 30 nds. et que c’est de la tramontane, donc du vent irrégulier en force et en direction. Il n’a pas remarqué non plus que tout le monde portait des chaussons, mince il doit bien y avoir une raison. Il n’a pas remarqué que tout le monde discute avec tout le monde. Alors,  Avant d’arriver sur un spot, prendre la température du spot, est toujours un plus. pas au thermometre… Discuter avec les pratiquants locaux, voir si il n’y pas des dangers, quelle taille d’aile, les courants, la marée, ou il ne faut pas aller,… Chaque spot de kitesurf à ses particularités. La connaissance est  la sécurité. Plus vous en saurez sur les bancs de sable, (si vous êtes en foil), sur les obstacles ( pieux sous l’eau, si vous êtes en freestyle),…, en meilleure santé, vous rentrerez chez vous. Car il faut comprendre qu’on ne fait pas du surf, et que l’intérêt de tout le monde, des pratiquants réguliers, de la mairie, de l’asso locale, de l’école locale, du shop local, et pour vous , qu’il y ait le moins d’accidents possibles. Donc les infos doivent être partagées pour tout le monde, et surtout pour les débutants.
VECU été 2005 : trop trash à raconter.

4/ LAISSER SON AILE AU ZENITH dans les conditions rafaleuses
le zénith c’est la sécurité, puisque c’est le point le plus éloigné du sol, sauf que parfois c’est faux. Quand les conditions sont relativement stables, comme dans les vents thermiques, laisser son aile au zénith n’est pas important, voire presque un gage de sécurité, mais lorsque les conditions dépassent 30 nds, il faut laisser sont aile en bord de fenêtre (45°), pour éviter un trou d’air, une rafale,… le fait d’avoir l’aile sur le coté, diminuera fortement la portance en cas d’incident. plus votre aile est équilibrée, et plus elle pourra

VECU 2011 : aile au zénith, putain de profils qui n’avaient aucune finesse de vol, genre Takoon pure, et qui perdaient le Zenith

5/Naviguer dans 40 cm d’eau
En école, on te le répète assez jeun’s beatles, l’eau peu profonde n’est pas ton amie, et kiter dans pas d’eau, c’est que tu ne gères pas tes espaces de dérive, et ne pas gérer ses espaces de dérive, c’est que tu es loin de l’autonomie. le kite ca se passe toujours dans 1 m d’eau, pour que ce soit zen. vous n’arrivez pas à remonter au vent, pas de problème, on descend de sa planche et on retourne se replacer dans une zone adéquate. pratiquer, c’est ou

VECU :
6 /BONUS :  Evidemment l’erreur la plus importante. commencer avec ses potes et ne pas prendre des cours en école professionnelle. Hé oui, bon on prêche toujours pour sa paroisse, mais la c’est pour le bien de l’humanité, en 2-3 séances, vous allez pouvoir connaitre les fondamentaux du kite, tout le cadre de l’activité et surtout les bon réflexes de sécurité ( les espaces de dérives, le décollage, atterrissages, se placer par rapport aux autres,…)

CONCLUSION :

Le kite est un sport démentiel, mais qui nécessite un mode d’emploi simple mais rigoureux.
La seule différence est l’anticipation dans laquelle vous allez évoluer. Ce n’est jamais a 15 nds que les problemes arrivent. Pour moi, shunter les directives de sécurité (comme celles mises en place par le BSK de la FFVL),  c’est un peu comme se jeter d’un immeuble, a chaque étage, on se dit : pour l’instant tout va bien…

Bahhh je déconne : ride safe et toujours en 13 m  sonic 2 !

By | 2017-06-17T13:51:20+00:00 juillet 31st, 2012|Categories: debutant|Tags: |0 Comments

About the Author:

Leave A Comment